LES SUJETS

Graines d'identité. Campagne de défense de la biodiversité et de la souveraineté alimentaire

Graines d'identité. Campagne de défense de la biodiversité et de la souveraineté alimentaire


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Par Graines d'identité

La Campagne "Graines d'identité", développée à l'initiative de divers réseaux et organisations en Colombie, en Équateur et au Nicaragua, promeut le sauvetage des graines créoles et créolisées héritées de nos ancêtres dans le cadre d'une culture productive en harmonie avec l'environnement, non dépendante sur les produits agrochimiques, pas prédateurs sur les ressources naturelles, contribuant ainsi à une gestion durable de la nature et devenant des options productives face aux effets du changement climatique et à la perte de biodiversité.


Demandes générales au niveau international

La Campagne "Graines d'identité", développée à l'initiative de divers réseaux et organisations en Colombie, en Équateur et au Nicaragua, promeut le sauvetage des graines créoles et créolisées héritées de nos ancêtres dans le cadre d'une culture productive en harmonie avec l'environnement, non dépendante sur les produits agrochimiques, pas prédateurs sur les ressources naturelles, contribuant ainsi à une gestion durable de la nature et devenant des options productives face aux effets du changement climatique et à la perte de biodiversité. Il considère que le développement rural doit proposer une approche agroécologique comme base d'un changement nécessaire dans la recherche d'un nouveau dialogue ville-pays.

Nous avons considéré comme important le sauvetage et l'utilisation de graines créoles ou créolisées, promouvoir la commercialisation et la consommation de céréales et de produits alimentaires qui en sont dérivés, tout en sauvant la culture alimentaire saine héritée par nos grands-parents et nos grands-mères, en tant qu'élément important de la sécurité et de l'alimentation Souveraineté de nos pays. Dans ce même sens, nous considérons «les semences comme l'héritage des peuples au service de l'humanité».

Compte tenu de cela, nous exigeons que les gouvernements nationaux et locaux:

1. Promouvoir, encourager et garantir la conservation, la récupération, la production, l'utilisation, la consommation, l'échange, l'amélioration et la commercialisation des semences créoles et criollas à travers des programmes, politiques et réglementations spécifiques, encadrés dans une utilisation durable de la diversité biologique et une participation juste et équitable dans les bénéfices qu'ils génèrent sont orientés vers le petit producteur paysan (a).

2. Encourager la récupération et la conservation des savoirs ancestraux associés (liés) à la biodiversité protégée par les communautés autochtones, paysannes et afro; et garantir que les semences créoles et les savoirs ancestraux ne sont PAS privatisés par le biais de brevets, car ils sont le patrimoine de l'humanité et sont un élément fondamental de la réalisation de la souveraineté alimentaire et du maintien de la diversité biologique et culturelle.

3. Les programmes, politiques et lois du gouvernement aux niveaux national et local doivent protéger le patrimoine génétique, éviter la contamination des semences créoles par des semences transgéniques et empêcher l'introduction, la circulation et l'utilisation de semences transgéniques (OGM) pour la production, la recherche, la reproduction, commercialisation, consommation humaine et animale sur le territoire national;

4. Reconnaître et soutenir la déclaration de zones et territoires sans OGM (TLT), adoptée par les communautés locales ou les juridictions municipales;

5. Promouvoir l'étiquetage et l'identification des produits et aliments transgéniques.

6. Les politiques gouvernementales devraient promouvoir et favoriser l'agroécologie dans leurs plans de développement rural afin de promouvoir la conservation de la diversité biologique et culturelle, éviter la contamination des sols, de l'eau et de l'environnement et l'empoisonnement des êtres humains et des animaux par des produits agrochimiques. Aussi en tant que stratégie pour renforcer l'économie locale et l'appréciation de la culture paysanne, indigène et afro.

7. La certification et les normes sanitaires sur les semences doivent permettre la conservation, l'utilisation, la manipulation, l'échange et la commercialisation des semences créoles.

8. Mettre en œuvre et promouvoir des programmes et systèmes nationaux de conservation, de stockage et de distribution des semences créoles dans les municipalités et les communautés, gérés par la communauté rurale (paysans, autochtones, afro), en encourageant la conservation in situ, la création de banques de semences communautaires et la formation des gardiens de semences, afin de garantir un approvisionnement permanent en semences indigènes de bonne qualité.

9. Des programmes spéciaux sont mis en œuvre à travers les autorités compétentes pour la diffusion et la création de capacités sur l'importance des semences créoles (leurs avantages, sauvetage, conservation), la protection des savoirs traditionnels, la souveraineté alimentaire et la mise en œuvre de stratégies de sauvetage des créoles / graines d'acriolladas.

10. Promouvoir et renforcer les réseaux d'échange et de commercialisation des semences créoles aux niveaux local et national en vue de former un système national de conservation, récupération, utilisation, échange et commercialisation des semences créoles.


11. Garantir et promouvoir les circuits alimentaires régionaux et locaux, qui permettent de renforcer la production, la commercialisation et la consommation locale diversifiée et complémentaire, visant l'autosuffisance alimentaire et la dépendance non extérieure.

12. Garantir que les programmes d'aide alimentaire promus aux niveaux local, national et international sont exécutés à partir de produits locaux non transgéniques qui stimulent la culture alimentaire traditionnelle et l'économie locale. En ce sens, les gouvernements doivent conclure des accords avec le Programme alimentaire mondial des Nations Unies et mettre en œuvre des programmes de formation et de diffusion sur l'agroécologie, les semences indigènes et les aliments sains.

13. Fournir au grand public des informations complètes et véridiques sur les études sur les risques et les impacts environnementaux, socio-économiques et pour la santé humaine des cultures et des aliments transgéniques.

14. Diffuser des informations au niveau national destinées aux consommateurs sur la présence de transgéniques et de leurs dérivés dans les aliments, encadrée par leurs droits à être informés, éduqués et à pouvoir choisir ce qu'ils consomment.

15. Au niveau national, des processus et mécanismes de consultation et de participation des citoyens sont encouragés, qui contribuent à la mise en œuvre des accords multilatéraux suivants: Convention sur les peuples indigènes et tribaux (Convention 169 - OIT); Convention sur la diversité biologique (CDB - PNUE); Traité international sur les ressources phylogénétiques pour l'alimentation et l'agriculture (Droits des agriculteurs - FAO); Déclaration universelle des droits de l'homme (ONU); Protocole de Cartagena sur la sécurité des biotechnologies modernes.

Nous exhortons:

Aux citoyens:

1. Soutenir la production agroécologique en favorisant la consommation de produits et aliments locaux, en évitant la consommation de produits importés et transgéniques.

2. Promouvoir et participer à des conférences ou campagnes d'information sur l'importance et les caractéristiques des semences créoles / acriolla, ainsi que sur les risques des organismes transgéniques pour la souveraineté alimentaire, la diversité biologique, la santé publique et la biopiraterie (vol de ressources génétiques et de brevets).

3. Exiger l'accès à l'information publique sur la diversité biologique et les organismes transgéniques, afin d'exercer une citoyenneté active et déterminée.

4. Exiger des informations adéquates, suffisantes, visibles et véridiques sur le contenu des transgéniques ou de leurs dérivés dans les aliments, sur la base de leurs droits des citoyens et des consommateurs.

5. Reconnaître et diffuser la valeur des graines de créole / acriolladas et cela se traduit par une utilisation et une consommation accrues de leurs maisons, ce qui encourage leur production et leur approvisionnement sur les marchés locaux ou sur les places.

6. Alerte sur les risques liés à l'introduction de céréales et de semences transgéniques.

7. Organisez-vous en groupes de consommateurs d'aliments sains.

Aux organisations de la société civile (syndicats, coopératives, ONG) pour:

1. Informer et sensibiliser la population à l'utilisation et aux avantages de la production et de la consommation de graines de créole / acriolladas et de leur contribution au respect de l'environnement, à une alimentation saine et à l'économie nationale.

2. Promouvoir les techniques agroécologiques / durables dans les projets productifs qui incluent l'utilisation de semences indigènes et d'acriollas, pour la conservation de la biodiversité, la sécurité alimentaire et la souveraineté, et la gestion adéquate des ressources naturelles du pays.

3. Promouvoir l'organisation de réseaux communautaires pour la protection de la diversité biologique.

4. Soutenir les gouvernements municipaux qui promeuvent la protection de la diversité biologique et des territoires sans OGM.

5. Surveiller et signaler l'introduction d'organismes transgéniques.

6. Rendre visibles les avantages et les avantages des graines de créole et d'acriolladas.

Aux universités et centres de recherche pour:

1. Encourager et promouvoir la conservation, la préservation, l'échange, la récupération, la régénération, l'utilisation durable de la diversité biologique créole et acriolla comme base de notre identité culturelle et de la sécurité alimentaire et de la souveraineté de nos pays.

2. Promouvoir les axes de recherche qui contribuent à diagnostiquer, caractériser et soutenir l'amélioration génétique paysanne des semences créoles / acriolladas, dans le respect de l'environnement et des principes culturels des communautés.

3. Inclure dans leurs programmes d'études la promotion de pratiques agricoles locales et durables, dans lesquelles les semences créoles / acriolladas sont incluses.

Nous invitons:

Aux médias pour:

1. Générer des informations qui éduquent et sensibilisent la société aux semences créoles et aux aliments indigènes; et démontrer les risques et les menaces posés par les organismes transgéniques et leurs dérivés.

2. Rendre visibles les expériences de récupération des semences créoles et les processus organisationnels et agroécologiques des communautés rurales et urbaines.

3. Promouvoir et défendre l'utilisation et la consommation de graines créoles et d'acriolladas.

4. Diffuser les initiatives de la campagne «Graines d'identité».

Graines d'identité - Campagne de défense de la biodiversité et de la souveraineté alimentaire
biodiversité@swissaid.org.co / [email protected]
blog: http://semillasdeidentidad.blogspot.com
www.swissaid.org.co


Vidéo: Cest quoi, la biodiversité? - 1 jour, 1 question (Juin 2022).


Commentaires:

  1. Garon

    Il est plus facile de dire quoi faire.

  2. Kaziran

    Excusez-moi pour ce que je dois intervenir ... une situation similaire. Nous devons discuter.

  3. Bartram

    Brillamment



Écrire un message